A la frontière du temps

Pauline Bétin
Marie-Laure Mallet Melchior

Vernissage le jeudi 15 mars 18:30 à 22:30
Exposition du 16 mars au 14 avril 2018

 Marie-Laure Mallet Melchior, " Kms 225, Rajasthan " - détail -  (2018), technique mixte sur aluminium Pauline Bétin, "maison" (2017), pâte de verre et sérigraphie

Marie-Laure Mallet Melchior, " Kms 225, Rajasthan " - détail -  (2018), technique mixte sur aluminium
Pauline Bétin, "maison" (2017), pâte de verre et sérigraphie

L’énergie de Marie-Laure Mallet Melchior à faire renaître ses voyages, à faire ressurgir les couleurs et les sensations de ses périples n’a pas d’égal. L’artiste photographie, imprime, colle, grave, gratte, peint. Elle tord la réalité pour la faire sienne, puis nôtre. Alors le passage des hommes laisse place à l’immense nécessité du souvenir et de l’émotion qu’il nous renvoit. Quand la lumière nait de ses œuvres la vie revient au galop. Issus de ses voyages les trains, gares et sites industriels convergent tous vers une humanité passée, résolument ancrée dans le paysage en mouvement.

Si Pauline Bétin travaille à la frontière du temps, elle se situe également à la frontière de la réalité puisqu’elle invente ses sujets, elle les réimplante dans le paysage. Pauline Bétin figure librement des maisons, cabanes, « bordures paysagères » et autres « constructions utopiques » en pâte de verre. La transparence du verre est légèrement « empreintée » par une sérigraphie utilisée avec parcimonie. Lorsque Pauline Bétin fait naître la lumière de ses constructions brinquebalantes, elle leur confère indubitablement une forme de vie.

Pauline Bétin est exposée pour la première fois en « solo sculpture » à la galerie Mondapart. Marie-Laure Mallet Melchior a été exposée en 2015 à la galerie Mondapart, en duo avec l’artiste Caroline Zelnik.